L'oranger des Osages

 

L'oranger des Osages est un arbre qui porte de gros fruits verts de la taille d’une orange. Ces fruits non comestibles ont plus un attrait décoratif. Le nom commun de cet arbre vient d’une tribu indienne des Osages, qui occupait la zone où pousse cet arbre.

De son nom botanique Maclura pomifera ; syn. Maclura aurantiaca) est un arbre de la famille des Moraceae comme le Mûrier platane ou blanc. Son nom vient du botaniste américain Thomas Nuttall (1786-1859) qui lui donna son nom générique en y ajoutant aurantiaca qui veut dire orangé.

Cet arbre est également connu sous les synonymes suivants : Maclure épineux, Bois d’arc.

Il est dioïque, épineux à feuilles caduques. Les pieds femelles produisent des fruits verts de la taille d'une orange ou plus gros. En fait, il ne s'agit pas d'un fruit simple mais (comme pour la figue ) d'une infrutescence.

C’est une agglomération d'un ensemble de fruits issus d'une multitude de fleurs. L'intérieur du fruit est blanc, compact, homogène avec de petits pépins marron foncé.

Le fruit exhale un parfum citronné légèrement épicé.

Cette espèce fut introduite en France en 1812 pour son feuillage proche de celui du mûrier et dont on pensait tranformer en nourriture pour vers à soie dans les régions trop froides pour la culture du mûrier, car l'espèce est rustique et fructifie jusque sous le climat de Paris.

On trouve quelques très beaux spécimens dans le Jardin de la Fontaine sur la commune de Nîmes ou des sujets adultes dans le domaine De Bournet à Grospierres en Ardèche.

 

 

 

Il est originaire d'Amérique du Nord et plus précisément du sud-est de l'Oklahoma, du sud-ouest de l'Arkansas et du nord-est du Texas. On le trouve aussi dans le Missouri, proche du Mississippi. Il n'est jamais très abondant.

 

Le fruit du maclure n'est pas comestible. Il était utilisé pour :

  • du latex laiteux contenu dans le fruit et dans les autres organes pour se peindre le visage et teindre leurs vêtements.

  • Le bois fut aussi utilisé pour la fabrication de leurs arcs d'où le nom vernaculaire de bois d'arc .

En Europe de l'Est, la médecine traditionnelle l'utilise

  • contre les rhumatismes,

  • pour la cicatrisation des blessures,

  • comme antibiotique,

  • pour stimuler l'activité cardiaque.

 

Cet arbre est pourvu d’une couronne de forme assez irrégulière, mesure de 10 à 12 m de hauteur sur 5 à 6 m de largeur.

L’écorce est fissurée et torsadée, de couleur gris orangé.

La forme non régulière des rameaux bruns orangés est assez remarquable, les épines sont droites et rigides marquant chaque insertion de feuilles.

Les bourgeons, petits et globuleux, sont nichés dans l’écorce.

Le feuillage caduc est vert luisant. Le limbe vert sombre et ovale se termine en pointe au sommet.

La coupe d’un rameau laisse échapper une substance laiteuse, le latex, impliquée dans les défenses naturelles de l’arbre. Les racines sont de teinte orangée comme chez le mûrier.

L’arbre est adulte et fleurit au bout de 10 ans, en juin.

Les fleurs, minuscules mâles et femelles (dioïque) paraissant sur des sujets différents, sont de couleur jaune pur.

Le fruit ressemble à un agrume avec sa peau vert clair devenant jaune orangé en mûrissant, épaisse, grumeleuse, au parfum citronné.

L’écorce donne une teinture jaune due à la présence de morine (colorant jaune orangé) et s’utilisait pour tanner le cuir.

 

Fiche technique :

 

Où le planter ?

L’orager des Osages prospère dans les zones aux étés chauds et dans des sols variés, bien drainés cependant.

Il supporte la sécheresse et résiste à des températures de l’ordre de -20 °C voire beaucoup moins (la zone de Québec). A mettre en plein soleil.

 

Quand le planter ?

Plantez cet arbre à l’automne ou au printemps de préférence.

 

Comment le planter ?

Dans un trou de plantation en ameublissent bien le sol.

 

Culture et entretien

Sa croissance est assez rapide (1 à 2 m par an).

L’oranger des Osages ne réclame pratiquement aucun soin si ce n’est de l’arrosage au cours de la première année de plantation.

 

Quand tailler ?

Taillez en hiver en repos végétatif.

 

Comment tailler ?

L’arbre supporte très bien la taille mais contentez-vous de supprimer les rameaux mal placés et ceux qui sont parfois surchargés de fruits.

 

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun parasite sévère ne l’attaque.

 

Multiplication de l’oranger des Osages

Semis en automne.

Bouturage en fin d’été. Récupérez des rejets à la base du tronc et enfoncez-les de 15 cm dans du sable humide. Supprimez quelques feuilles afin de réduire l’évapotranspiration.